Ericsson chiffre à 190 millions le nombre d’utilisateurs de la 5G à la fin 2020

Ericsson chiffre à 190 millions le nombre d'utilisateurs de la 5G à la fin 2020

Technologie : Pour l'état-major d'Ericsson, la 5G devrait entrer dans le quotidien de 190 millions d'utilisateurs dans le monde d'ici à la fin d'année. La nouvelle génération de technologie mobile restera toutefois encore loin derrière la 4G-LTE.

Ericsson chiffre à 190 millions le nombre d'utilisateurs de la 5G à la fin 2020

Alors que le déploiement des réseaux 5G débute dans le monde, Ericsson a revu ses prévisions à la hausse concernant l'adoption par le grand public de la nouvelle génération de technologie mobile. Selon le dernier volet de l'étude sur la mobilité publié ce mardi par le constructeur scandinave, la 5G pourrait être utilisée par 190 millions d'utilisateurs dans le monde d'ici à la fin d'année et comptabilisera jusqu'à 2,8 milliards d'utilisateurs à compter de la fin 2025.

La direction d'Ericsson a donc revu ses estimations à la hausse, alors qu'elle estimait à seulement 13 millions le nombre d'utilisateurs de la nouvelle génération de technologie sans fil dans son précédent rapport portant sur l'exercice 2019. Une évolution notable, d'autant qu'elle semble avant tout portée par les marchés asiatiques, laissant l'Europe et les Etats-Unis à la traîne sur cet aspect. « Si la croissance des abonnements 5G a ralenti sur certains marchés en raison de la pandémie, elle est compensée par d'autres marchés où elle s'accélère, ce qui a incité Ericsson à revoir à la hausse ses prévisions de fin 2020 pour les abonnements 5G dans le monde », a ainsi fait savoir sa direction.

Pour autant, « la 4G-LTE restera la technologie d'accès mobile par abonnement dominante pendant la période de prévision », note le rapport, pour qui la 5G ne représentera que 30 % de tous les services mobiles à compter de 2025. « La 4G-LTE devrait atteindre un pic en 2022 avec 5,1 milliards d'abonnements et retomber à environ 4,4 milliards d'abonnements d'ici la fin de 2025, à mesure que davantage d'abonnés migrent vers la 5G », détaille également la direction d'Ericsson.

publicité

La 4G loin devant

En 2025, 55 % des services de télécommunications d'Europe de l'Ouest devraient être compatibles avec la 5G, contre 74 % en Amérique du Nord, 60 % en Asie du Nord-Est, 27 % en Europe centrale et orientale, 21 % en Asie du Sud-Est et en Océanie et 18 % en Inde. Derrière l'Inde se trouve l'Amérique latine avec 13 %, le Moyen-Orient et l'Afrique du Nord avec 9 %, et l'Afrique subsaharienne avec 3 %.

Alors que la direction de Bouygues Telecom estimait récemment que les véritables bénéfices de la 5G ne seront visibles du grand public qu'à partir de 2023, Ericsson penche pour sa part pour une adoption plus rapide. Pour le constructeur suédois, les consommateurs commenceront à disposer d'appareils réellement optimisés pour la 5G à compter de 2021, ce qui améliorera la consommation d'énergie et permettra à la 5G de pénétrer les niveaux bas et moyens du marché des smartphones.

En attendant, le nombre de services de voix sur LTE (VoLTE) devrait plus que doubler, passant de 3 milliards dans le monde à la fin de 2020 à 6,4 milliards en 2025, principalement en raison de l'extinction progressive des réseaux 2G et 3G. Le constructeur prévoit que les volumes de données mobiles augmenteront de 31 % par an, la vidéo passant de 63 % des 33EB transférés chaque mois en 2019 à 76 % des 164EB prévus chaque mois pour 2025. En 2025, la direction d'Ericsson – qui a déjà conclu 93 accords ou contrats commerciaux 5G avec des opérateurs (dont 40 sont d'ores et déjà actifs) – a déclaré qu'elle s'attendait à ce que 45 % du trafic soit transporté sur un réseau 5G.

Pierre Benhamou

Par Pierre Benhamou | Modifié le

Article Source

Nous serions ravis de connaître votre avis

      Laisser un commentaire

      Comparateur Offres Internet et Mobile
      Inscription / Connexion fermée temporairement
      Comparer articles
      • Total (0)
      Comparer
      0